Identifiant Mot de passe
Formation à la recherche sur les moteurs de recherche
Jeudi 31 juillet 2014

Formation à la recherche

 

Deux types d'approche pour la recherche d'informations juridiques sur Internet :

- La recherche d'un site susceptible de contenir les concepts juridiques grâce à un site portail,

- La recherche de concepts juridiques sans distinction de site grâce à un moteur de recherche.

La recherche d'une information juridique fiable, plus que n'importe quel autre type d'information, peut s'avérer délicate. En effet, le réseau Internet rassemble pêle-mêle des sites officiels garant de la diffusion de textes que l'on peut supposer fiables et des sites moins institutionnels comme des sites d'associations, de professionnels du droit ou de particuliers qui ont le méritent d'offrir des informations pertinentes et des articles de vulgarisation non moins intéressants. Reste que vous ne serez pas à l'abri d'une erreur de retransciption d''un article de code, d'interprétation, de traduction d'une nouvelle loi européenne...

Dés lors :

- Un moteur de recherche vous permettra de trouver des pages web qui contiennent les mots clefs constituant votre requête. Ces outils obéissent à des fonctions configurées par leur créateur. Dés lors, des options de recherche valables sur l'un ne le seront peut être pas sur un autre ! Quoiqu'il en soit leur trait commun est qu'un moteur de recherche, suit tous les liens trouvés sur les sites et ainsi passe de site en site, en récupérant l'ensemble des pages rencontrées. C'est le cas du moteur "légicité".

 

- Un site portail (http://www.laportedudroit.com) est un site dont la page d'accueil comporte un très grand nombre de liens vers d'autres sites, ou renvoyant à des catégories déterminées par l'administrateur (webmestre) du portail. Ce dernier a pour objectif d'être un point de passage vers des sites référencés sous les catégories qu'il contient.

Ces catégories sont souvent classées par ordre alphabétique et comportent elles même des sous-catégories. Si la classification par catégories présente l'inconvénient de limiter votre recherche aux seuls sites connus ou référencés par l'annuaire, elle peut s'avérer utile lorsque vous n'avez qu'une idée peu précise de ce que vous rechercher ou que vous débuter dans la recherche d'informations juridiques.

 

Comme pour la recherche d'informations sur des moteurs de recherche généralistes, il vous sera nécessaire d'élaborer une " stratégie " de recherche de l'information juridique afin d'éviter ce que dans le traitement de l'information, l'on appelle " le bruit et le silence ", c'est à dire trop ou pas assez de réponses pertinentes au regard de la requête.

- bruit = informations non pertinentes,

- silence = absence d'information ou information sans rapport avec la requête.

Que vous soyez juriste ou non, cela supposera de votre part un effort de formalisation de vos connaissances, de conceptualisation des questions qui vous préoccupent.

De la même manière, il vous sera nécessaire lors de l'élaboration de la stratégie de recherche de tenir compte des caractéristiques propres du langage juridique. En effet, le langage juridique est un langage technique, avec ses termes réservés aux initiés. Pourtant, il reprend parfois des mots du langage courant pour leur conférer un sens particulier. Un mot peut également avoir un sens en droit civil et un autre sens en droit des sociétés = participation..

Cette difficulté constitue un frein à la recherche d'information pertinente lorsque l'outil utilisé ne tient pas compte des particularités de la terminologie juridique. Toutefois, en ayant à l'esprit cette interdépendance du langage courant et du langage juridique, vous pourrez aisément palier à ces problèmes de sémantique. A défaut, les dictionnaires et lexiques juridiques peuvent s'avérer utiles (pour les particuliers mais aussi pour les étudiants de premières années qui ne maîtrisent pas encore les difficultés d'une matière complexe) pour rattacher les différentes notions à une matière. (droit public, privé, droit des obligations, droit pénal...)

En résumé, une grande majorité des sites juridiques offrent à l'internaute une fonction "moteur de recherche" qui permet une prospection par mots clefs. Cette dernière suppose l'identification des concepts liés au thème qui fera l'objet de la requête. Cette phase est sans nul doute l'une des plus importantes de l'élaboration de la stratégie de recherche. Aussi :

 

Quelques conseils :

- identifiez le thème général auquel se rattache l'objet de votre recherche pour distinguer les mots clefs appropriés mais également pour opérer un choix dans les sources qui vous seront utiles (jurisprudence, doctrine, lois...),

- sachez utiliser les tables analytiques d'ouvrages juridiques avant de vous lancer dans une recherche coûteuse en terme de temps de connexion et ce, afin d'identifier plus rapidement les descripteurs conceptuels les plus pertinents au regard de votre thème d'étude,

- évitez les mots vides de sens tels que les pronoms, les prépositions, les conjonctions car les moteurs peuvent afficher une liste de résultats qui en les prenant en considération sera synonyme de "bruit" (de, du, des, le, la, les...)

- allez du général au particulier pour éviter le phénomène de "silence"(exemple : pour une recherche sur la "réparation d'un dommage corporel" choisissez le thème de la "responsabilité civile" avant d'affiner votre requête),

- ne séparez pas des mots qui en droit constituent une expression comme "clause abusive", "force majeure" ou "utilité publique"...

- utilisez toutes les fonctions mises à votre disposition sur les sites de recherche d'information juridique (formulaire contenant différents champs ou moteur offrant une recherche dans le titre ou dans le document entier) - utilisez les opérateurs booléens quelle que soit leur forme (et, ou, sauf, +, -, ² ² ).

En effet :

- Placer un signe plus (+ qui signifie et / ou ) juste devant le mot clef d'une requête permet au moteur d'inclure ce terme systématiquement dans la recherche. (droit+responsabilité)

- Placer un signe moins (- qui signifie sauf ) juste devant l'un des termes de la requête permet au moteur d'exclure ce terme de la recherche. ( droit-indemnisation )

- Placer deux mots clefs entre des guillemets permet la recherche d'une expression exacte ( "clause abusive" )

- d'autres caractères dits joker permettent également d'affiner la recherche : * remplace des lettres et permet d'éviter les fautes en cas de doute sur l'orthographe d'un mot, % permet à partir de la troncature de rechercher les mots appartenant à la même famille.

- n'hésitez pas à consulter les rubriques "aide à la recherche" figurant sur les sites que vous utilisez.

- enfin, nous ne saurions trop recommander à ceux ou celles qui utilisent Internet pour des recherches en vue de la rédaction de travaux juridiques de respecter scrupuleusement le droit d'auteur sous peine de poursuites mais aussi et surtout par respect envers les personnes qui partagent leur passion ou leur labeur par pur esprit communautaire.

 

Des exemples concrets :

L'analyse des outils offerts par certains sites institutionnels vous permettront de vous familiariser avec la recherche de documents juridiques :

- Le site de la Cour de Cassation :

Il offre la possibilité de rechercher dans une base de données de " grands arrêts " dont le nombre évolue en fonction du rythme de numérisation des décisions récentes ou ayant marqué un tournant sur une question juridique controversée. La recherche s'effectue grâce à un formulaire qui contient différents champs offrant eux-mêmes un système de menus déroulants. La recherche est donc guidée voire limitée selon une grille qui a permis de " classer " les arrêts contenus dans la base.

Vous constaterez que lorsqu'un champ est rempli, le nombre d'arrêts qui correspond à la recherche diminue ce qui revient à dire que plus vous disposez d'informations sur l'arrêt à rechercher plus vous avez de chance d'avoir une réponse stricte à votre requête.

- Le site du Conseil Constitutionnel :

La recherche va porter sur le texte intégral des décisions et sur des dossiers documentaires lorsqu'ils existent. Le moteur cherchera donc l'ensemble des textes qui correspondent aux mots clés préalablement identifiés lors de l'élaboration de la stratégie de recherche.

- Le site du journal officiel :

Vous pouvez sur ce site avoir accès au journal officiel du jour mais également à l'ensemble des journaux officiels depuis 1990. Un formulaire offre la possibilité d'une recherche par menus déroulant mais également par mots clés grâce à un moteur de recherche qui utilise les opérateurs booléens. Cette dernière fonction vous permet une recherche dans le titre ou le corps du texte (lois, décret, règlement...)


La numérisation des principaux documents juridiques est une opération à la fois longue et coûteuse ce qui explique que la majorité des sites institutionnels appartenant à l'administration aient choisi soit d'offrir un accès à " tous " les derniers documents publiés (documents postérieurs à 1990 pour le Journal officiel), soit une sélection des documents les plus importants (grands arrêts de la Cour de Cassation).

Sachez enfin, qu'il est rare de trouver un arrêt de jurisprudence commenté gratuitement puisqu'il est bien évident que la valeur ajoutée par ces commentaires, surtout s'ils sont signés par une grande plume du droit français, constitue une ressource non négligeable pour les éditeurs qui réalisent leur chiffre d'affaire sur ce type de produit. En effet, il existe des sites publics mais aussi privés qui diffusent de l'information moyennant un abonnement. Ces derniers sont pour la plupart réalisés par des éditeurs juridiques qui ont choisi au regard de la démocratisation du net, de transposer le contenu de leurs CD-Rom sur le réseau. Un accès réservé aux abonnés permet de consulter la jurisprudence ou les textes de lois les plus récents ainsi que des commentaires doctrinaux...il est à noter que les conseils de recherche développés plus haut restent valables sur ce type de sites dés lors que vous y avez accès.

Caroline

Offres et Services